L´Ecole d’architecture de Montpellier, sous la direction de Nicolas Crégut, consacre une partie de la 2ième année du cours de projets à l’étude de maisons unifamiliales avec un architecte, dans une monographie, ayant choisi de Campo Baeza, Siza Vieira, Souto de Moura et Mendes da Rocha dans les éditions précédentes. Les étudiants redessinent la production de l’architecte choisi, analysent et font des maquettes démontables 1 / 50, pour comprendre les mécanismes du projet et d’une certaine manière de penser l’architecture. En 2008, le cours a été consacrée à l’étude de notre travail, un cours qui s’appelé « Les Villas blanches » et maintenant donne naissance à ce livre. Le titre fait référence à cet autre livre de Le Corbusier (Quand les cathédrales étaient blanches) et le chapitre de Tom Wolfe de ¿Qui a peur de la féroce Bauhaus? Qui décrit l’arrivée des architectes modernes de l´ Europe centraleà l´ Amérique des années 40, comme l’arrivée des «dieux blancs», en pariant sur une couleur qui est l’essence de la lumière et qui est aujourd’hui menacée par ceux qui, des l’administration, préfèrent des tons de terre, afin «d’intégrer l’architecture dans un contexte néo rural. » Le livre, publié par l´ Institut Monsa, est une monographie qui montre la production des 25 années de travail ininterrompu dans ce domaine d’Octavio Mestre, architectes.

COVER_OM.qxp
Monsa